Analyse - Comportement - Éducation du Chien et de ses Humains



 
LA Réadaptation comportementale
La réactivité intra et interspécifique


 
Depuis quelques années, on emploie de plus en plus le terme de "chien réactif" pour parler d'un animal qui présente des troubles de l'ajustement social notamment lorsqu’il croise des humains ou des congénères, lorsqu'il se jette sur les voitures ou les vélos mais aussi quand un chien tire très fort en balade...
 
En méthode traditionnelle, ces chiens se verraient catalogués de chiens dominants ou agressifs.

Pourtant le terme "réactif" est bien plus approprié puisqu'il fait référence à un comportement (une réaction face à un stimulus) et non à une personnalité. 

On parle de réactivité canine quand un chien réagit devant un stimulus. Cela peut être un humain, un chien, une voiture, un vélo, etc... . Derrière cette réactivité se cache une émotion (la joie, la peur, la colère ou la tristesse) d'intensité plus ou moins forte et des humeurs. (cf. Dr J. Dehasse).
 
La Dre Karen Overall, spécialiste du comportement animal, nous donne une explication très intéressante de la réactivité : selon elle on parle de réactivité chez les animaux quand ils répondent à des stimuli normaux avec un niveau d’intensité supérieur à la normale. Ce serait donc une réaction disproportionnée face à un stimulus visuel, sonore, ou autre, mais auquel un animal «normal» ne réagirait pas, ou ne réagirait pas avec la même intensité. 

Votre chien hurle en croisant un autre chien lors des balades ? Il tire tant sur sa laisse au point que vous avez du mal à le tenir et peur de le perdre? Il devient si excité que vous ne savez plus comment le calmer ?

La réactivité canine est le problème de comportement le plus récurrent.

Ce type de comportement peut se retrouver chez tous les chiens qu'ils soient de race, achetés en élevage ou chez le chien croisé adopté en refuge.
De plus il est tout à fait possible de rencontrer des chiens extrêmement tendus en laisse, qui aboient, qui grognent ou qui sautent mais dès qu'ils sont détachés ils s'avèrent être très agréables avec leurs congénères.
Mais alors pourquoi de tels comportements ?
    
 
Travailler pour abaisser la réactivté d'un chien demande du temps et de l'investissement.

Pour débuter, je vous propose de choisir le Pack Éduc "Gestion de la réactivité".

 
Ensuite selon le dégré de réactivité, il sera nécessaire de prévoir plusieurs séances de suivi, espacées de quelques semaines à quelques mois chacune, ce rythme sera déterminé en fonction de la progression de votre binôme. 

Les consultations de suivi permettent de surveiller l'évolution du trouble et d'ajuster la rééducation. Un programme de rééducation comportementale dure généralement plusieurs mois, temps nécessaire pour que les changements soient durablement fixés.
Alors on ne se décourage pas et on persévère !
 

 
Il va s'agir de modfier des comportements que l'humain considère comme "indésirables", inappropriés.  
Contrairement à ce que beaucoup pensent, les interdictions et l'obéissance par la force sont inutiles pour résoudre durablement ce genre de problème !
Les punitions ne permettraient éventuellement que de motiver un chien à se retenir sur le court terme et uniquement en présence de la personne qui punit. Mais, augmenteront le stress ou l'anxiété qui sont généralement à la base du problème.
 
La punition ne permettra jamais de résoudre des problèmes de comportement d'un chien, au contraire, elles enfoncent le clou !
 
Inutile, donc de faire une multitude de séances d'éducation (ex : un forfait  de 10 cours) !


 
On utilisera 2 techniques :
La désensibilisation systématique et le contre-conditionnement
 
  • LA DÉSENSIBILISATION SYSTÉMATIQUE
Cela consiste en l'exposition à faible intensité au stimulus qui provoque la peur du chien. On ne doit pas déclencher de réaction de panique. En parallèle, si le chien reste détendu, on le récompense (câlins, mots gentils, friandises…).
Il est nécessaire d’identifier un niveau de déclenchement qui n’effraie pas l’animal.
Le principe de base de la désensibilisation systématique est l’aspect graduel de la progression.
Il s’agit d’une thérapie qui doit se dérouler lentement : on doit s’arrêter ou parfois faire marche arrière, dès que le chien présente des signes de stress, d’inquiétude ou de peur face au stimulus auquel il est soumis.
  • LE CONTRE-CONDITIONNEMENT
Le chien associe le stimulus qui provoque du stress, de la crainte ou de la peur à une émotion positive. On place l’animal dans une situation agréable (jeu), on présente le stimulus sensibilisant dans cette situation afin de créer un conflit de motivation. Pour cela on utilisera des récompenses à hautes valeurs (jeu ou friandises).

Ex : Phobie des coups de feu : jouer avec le chien, l’entraîner suffisamment dans cette activité agréable pour qu’il régisse le moins possible quand on fait claquer le pétard (à quelques mètres) ; continuer de jouer activement avec le chien (comme si on n’avait rien entendu) de façon à ce qu’il continu d’être entraîné suffisamment dans cette activité.
Remarques : L’association avec la technique de désensibilisation est beaucoup plus efficace car elle permet une amélioration plus rapide. 

ATTENTION CES TECHNIQUES NE SONT PAS À REPRODUIRE SANS L'AIDE D'UN PROFESSIONNEL FORMÉ, AU RISQUE D'AGGRAVER LA SITUATION.
 
 
Tarifs :
 
Séance de suivi à l'unité 55 € +/- 1h30
Forfait suivi resocialisation 160 € les 3 séances
255 € les 5 séances

ADRESSE
4 rue du Loir - Sazeray
28150 VOVES

06 64 82 02 70

ME TROUVER
HORAIRES D'OUVERTURE

Mercredi, jeudi, vendredi,
samedi et dimanche 
de 9h à 18h

Uniquement sur RV
© Copyright 2014 Édu'Cat Pat - Site réalisé par C. Herbulot pour Édu'Cat Pat - Conditions générales et mentions légales
Siret : 494 594 427 00028 - Enregistré à la CMA